Contexte du projet

 

Face aux évolutions démographiques actuelles il est impératif de répondre à la demande de logements pour tous. Ce sont en effet, selon le Bureau Fédéral du Plan, plus de 700 logements par an qui seraient nécessaire pour répondre à la demande en matière de logements à Liège.

 

Le projet d’éco-quartier des Haïsses-Piédroux, qui devrait compter à terme 500 logements, va être mis en œuvre sur un terrain de 27,7 ha qui s’étend sur le territoire de Chênée (Commune de Liège). Le site appartient à la société SA Compagnie Financière de Neufcour et à la société Bouille.

 

Image issue de la présentation au public du 4 juin 2014

Image issue de la présentation au public du 4 juin 2014

 

 

Le site est constitué de 2 entités (les Haïsses et les Piedroux) situées de part et d’autre d’une ancienne ligne de chemin de fer reconvertie aujourd’hui en RAVeL (RAVeL 5 -ligne 38).

 

Le site est à proximité immédiate du cœur de Chênée (250m). Il est bordé sur ses flancs nord-ouest, ouest et sud par des quartiers d’habitations relativement denses, tandis que ses flancs sud-est et est sont caractérisés par une urbanisation nettement plus aérée. La partie nord et nord-est du site est en contact avec des zones non urbanisées et non urbanisables.

 

 

NEUCOUR_Chenee_Carte_Situation_ecoquartier02

Image issue de la présentation au public du 4 juin 2014

 

 

Au Plan de Secteur, la zone des Haïsses est inscrite en zone d’habitat, tandis que la zone Piedroux est en zone d’habitat à caractère rural.

 

Construire à cet endroit permet donc de rejoindre les objectifs de la Wallonie en matière d’urbanisation : construire de façon raisonnée, aux alentours de centres existants, à proximité de transports en commun et de services divers. Le projet d’éco-quartier à proximité du Ry Poney envisage cette urbanisation comme un véritable projet écologique et humain, permettant à la fois le développement urbanistique et une préservation de l’environnement.