Promouvoir un nouveau mode de vie

Ecoquartier de Bonne – CC BY-SA 3.0 – Simdaperce (Source : http://commons.wikimedia.org)

Ecoquartier de Bonne – CC BY-SA 3.0 – Simdaperce (Source : http://commons.wikimedia.org)

 

Construire un éco-quartier, c’est faire la promotion de nouveaux modes de vie, d’un développement territorial équitable et raisonné, et d’une utilisation économe des ressources et de l’espace agricole ou naturel, dans les villes, grandes, petites ou moyennes, urbaines et rurales. Un éco-quartier témoigne qu’un urbanisme au service de projets intégrés, durables, qui conduisent à un mieux-être social, à des modes de vie plus doux ou encore à une nature protégée et reconsidérée. La mise en œuvre d’un éco-quartier peut également avoir des incidences structurelles sur le modèle économique et de développement : circuits courts, économie de proximité, activités « hors sol », mixité fonctionnelle, emploi dans les services à la personne…
Le levier que constitue l’éco-quartier va dans le sens d’une économie sobre, verte, innovante et inclusive. Par ailleurs, construire un éco-quartier répond à des enjeux nationaux et internationaux :

 

  • transition écologique en milieu urbain à travers les notions de densité, de nature en ville, d’anticipation et d’adaptation au changement climatique ;
  • engagements wallons à l’horizon 2020, via une contribution à la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), les économies d’énergie et la production d’énergie à partir de ressources renouvelables.

 

On trouve des éco-quartiers dans de grandes métropoles européennes comme Stockholm (Hammarby Sjöstad), Hanovre, Fribourg-en-Brisgau (le Quartier Vauban), Malmö (Quartier B001) ou Londres (le Quartier BedZED).

 

Ecoquartier Vauban Freibourg – CC BY-SA 3.0 – Claire7373 (Source : http://commons.wikimedia.org)

Ecoquartier Vauban Freibourg – CC BY-SA 3.0 – Claire7373 (Source : http://commons.wikimedia.org)